Rechercher

GRÂCE À LA CRISE ....



Le titre de cet article contient une contradiction pour notre perception mentale. Le mot «grâce à» est principalement connoté positivement, alors que nous faisons généralement des associations négatives avec le mot «crise». C'est penser en bien et en mal. Quelque chose dans lequel nous tous sommes tous devenus très bons. De plus en plus de gens réalisent ce mode de fonctionnement dans lequel nous nous sommes retrouvés au cours des derniers siècles. C'est une première étape: prendre conscience du jugement sur le bien et le mal dans lequel nous sommes emprisonnés. La plupart des gens ont du mal avec observer quelque chose sans jugement.

La prochaine étape est prendre conscience des conséquences de ce mode de vie. Le jugement crée la distance. Et la distance crée de la souffrance.

Non seulement nous jugeons constamment le bien et le mal, mais si on l'analyse un peu plus en profondeur, c'est une source permanente de souffrance dans notre vie quotidienne que nous nourrissons chasue instant.

C'est à partir d'une telle vision du monde que nous avons baptisé la période actuelle sous le nom de «crise». Et bien sûr, cela comprend aussi le mécanisme de battre contre la crise.

En soi, pas de problème, mais observez comment vous vous positionnez dans ce domaine de crise et de combat. Où êtes-vous quelque part sur l'échelle de l'attachement émotionnel et de l'identification? Vous pourriez aussi l'appeler le "degré de drame" dans lequel notre corps de souffrance aime s'engager.

Plus vous serez pris dans ce corps de souffrance, plus cette crise vous influencera et les chances de souffrance augmenteront énormément. A ce moment là, nous expérimentons le monde qui nous entoure du point de vue de la personnalité.

Attention, il ne s'agit pas non plus de bien ou de mal! Sinon nous sommes repartis pour un autre tour sur le même carrousel de dualité!

Je vous invite seulement à observer ce qui se passe en vous, où vous êtes quelque part dans cette conscience. Et surtout pas essayer d'intervenir. Parce que ce serait une forme cachée de contrôle. Comme nous combattons la crise, nous nous battons également nous-mêmes.

Nous n'avons rien avancer alors ...

Il ne s'agit pas non plus de minimiser ou de nier les problèmes, la maladie, la douleur ou la perte. Il s'agit d'un changement de conscience à ce sujet.

Parce que, si nous regardions nos vies du niveau de l'âme, alors nous avons mis cette crise dans la scène de notre incarnation que nous pouvons vivre simultanément. Et comme tout ce que nous pouvons vivre au cours de notre vie, nous l'avons conçu avec le but de grandir. Se réveiller spirituellement, nous libérer des charges karmiques et évoluer à notre plein potentiel en tant qu'êtres humains, pour briller et apporter la lumière comme des étincelles divines.

Alors oui, cette crise a été conçu pour nous-mêmes. Une simple preuve de cela est que personne sur cette planète ne vit cette période comme n'importe qui d'autre. La crise libère différentes énergies qui émergent en chacun. Par exemple, il existe une large gamme de peurs, mais il n'y a pas deux personnes qui ont exactement les mêmes peurs. Chacun a ses propres déclencheurs et nuances spécifiques.

Lors d'un défi comme celui-ci, le réflexe logique de notre corps de souffrance est de nous connecter aux conséquences négatives et à la souffrance. C'est la stratégie connue qui mène à la panique et à l'hystérie de masse dans une phase ultérieure.

Mais au cours des 2 derniers mois de confinement, j'ai fait l'excercise avec beaucoup de gens pour changer de perspective. Je vous invite également à compléter la phrase suivante:

GRÂCE À LA CRISE ....

Peut-être qu'au début, il y aura une incompréhension ou un sentiment inconfortable, ou même une résistance, mais l'astuce n'est pas de vous laisser influencer par cela. Allez un peu plus loin et ouvrez-vous aux expériences que vous n'avez pu vivre dans cette vie que grâce à cette crise corona.

Les résultats ont toujours été plus que surprenants! Une fois que nous avons franchi cette première barrière et nous permettons de regarder l'impact «positif», une nouvelle zone s'ouvre généralement dans notre conscience. Je voudrais vous donner quelques réponses:

Grâce à la crise ....

... le contact entre moi et mon parternaire s'est approfondi très fort,

... j'ai découvert que je n'aimais plus vraiment mon travail et j'ai eu le temps de me réorienter.

... à partir de maintenant, je travaillerai beaucoup plus à la maison, une option à laquelle je n'avais jamais pensé auparavant.

... j'ai appris la valeur d'un câlin. À partir de maintenant, j'embrasserai les gens plus consciemment.

... j'ai commencé à manger beaucoup plus sainement.

... j'ai recommencé à faire du sport pendant longtemps.

... j'ai finalement pris le temps de méditer.

... j'ai découvert que je ne voulais plus la stress d'une propre entreprise.

... j'ai trouvé de nouvelles idées professionnelles.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses expériences "positives" qui lient les gens à cet arrêt brusque de notre rat race collective. Ce que nous n'avons pas pu faire depuis des années semble désormais possible en quelques semaines.

Et donc chaque "crise" nous donne l'occasion de l'envisager sous un angle différent.

Je vous invite à la percevoir comme un événement dont vous avez prévu d'apprendre et d'évoluer.

Et il n'y a rien de mal avec les tensions et les difficultés. Ils font une partie fondamentale de l'évolution. La clé se trouve dans l'identification avec elle. Les difficultés frictions sont là pour évoluer.

Tirons-nous des leçons de cette crise?

Allons-nous changer quelque chose?

Ou allons-nous attendre avec impatience le pandémie d'un nouveau mutant?

Ou un autre fléau de la perturbation de l'écosystème.

Entrons-nous dans la peur paralysante, ou évoluons-nous en tant qu'êtres humains vers un niveau de conscience différent et donc aussi un mode de vie différent?

Quelle opportunité de grandir collectivement dans une nouvelle conscience. Cette nouvelle prise de conscience devra s'exécuter sur d'autres programmes que ceux que nous connaissons jusqu'à présent. Nous voyons les résultats de ces anciens programmes tout autour de nous ...

Nous devrons donc essayer quelque chose de nouveau.

C'est l'occasion de se connecter aux lois cosmiques universelles. Ce ne sont pas des lois conçues pour nous punir ou nous limiter. Non, c'est la réinstallation des anciennes sagesses qui sont destinées à laisser l'homme vivre en harmonie les uns avec les autres et avec la nature. En abondance et avec une conscience libre.

Bienvenue dans Alchemy of Sparks pour créere ensemble cette nouvelle ère.



13 vues

             Center for Karmic Transformations

    Alchemy of Sparks

  Tel: 0032 474 32 89 40             contact@alchemyofsparks.center