Center for Karmic Transformations

    Alchemy of Sparks

  Tel: 0032 474 32 89 40             contact@alchemyofsparks.center

Rechercher

Karma et des mouches à fruits


Le monde retient son souffle, ne sait pas ce qui va venir. Quelle sera l'impact de ce virus? Comme si l'humanité reçoit un avertissement et se réalise sa vulnérabilité et les conséquences de son mode de vie.

Nous nous sentons menacés en tant que race.

Je pense que c'est une énorme chance de saut dans notre conscience collective car cette infection virale vient nous montrer quelque chose.

Dans une image plus large, je reçois régulièrement des questions sur des énergies négatives où les gens se sentent menacés ou attaqués par des entités spécifiques ou plus abstraites. Cela les effraie et les pousse en défense. Généralement, une phase de lutte contre ces énergies commence alors. Nous allons nous battre. Parfois même de manière très subtile et noble. Beaucoup de gens commencent également la thérapie avec cette approche. Il y a une énergie à l'intérieur ou à l'extérieur d'eux-mêmes dont ils veulent se débarrasser. Et généralement, la question se pose de savoir si elle est en dehors de nous ou à l'intérieur.

Parfois, il nous semble évident que cela vient de l'extérieur de nous et nous nous sentons comme une victime, mais parfois nous devons admettre que nous l'attirons toujours nous-mêmes.

De cette façon, André a pris conscience à un certain moment qu'il était en conflit avec de nombreuses personnes. Le schéma normal qu'il a pu décoder dans sa vie s'est déroulé comme suit: le conflit s'est petit à petit intensifié jusqu'à devenir intenable et la relation avec l'autre s'est rompue. Puis il y a une période de solitude, pour commencer une histoire analogique après un certain temps. Ce sont des cycles qui sont finalement devenus prévisibles. La seule constante dans toutes ces histoires de conflit était lui-même ...

Ces énergies négatives semblent-elles toujours après lui ou en dehors de lui?


Observez ce qui se passe lorsque vous placez un plateau de fruits trop mûrs dans une pièce fermée. Les mouches à fruits arrivent après quelques jours. D'où viennent-ils? Difficile à comprendre, mais ils sont là, et il sont avec beaucoup... Avec toutes les bonnes intentions, nous chassons les mouches et nous plaçons le plat dans une autre pièce, car il n'y a pas encore de mouches.

Et que remarquez-vous? Les mouches seront de retour en très peu de temps.

Ces mouches sont-elles mauvaises ou négatives? Non, parce qu'ils suivent leur instinct, ils font ce qu'ils ont à faire dans l'écosystème. Mais nous gène beaucoup...

Et puis nous pouvons commencer la bataille sans fin contre ces mouches, mais il n'y a qu'une seule solution: retirer les fruits pourris.

Alors oui, il y a des mouches qui viennent de l'extérieur,

Et oui, il y a le fruit pourri à l'intérieur.

C'est et-et.

C'est également le cas des énergies dites négatives. Oui, ils sont en dehors de nous, et oui, ils viennent vers quelque chose en nous. Telle est la simple loi de l'attraction.

Cette loi fonctionne sur le plan physique, énergétique et spirituel.

Le plan physique

C'était Louis Pasteur lui-même qui, à la fin de sa vie, est parvenu à la conclusion qu'il s'était concentré sur le mauvais sujet au cours de ses recherches. Il a été l'inventeur de la pasteurisation et a donné une nouvelle direction à la lutte contre les bactéries et les infections sur terre. Avec des résultats incroyables. Mais cette lutte a dû être intensifiée, car il y a eu des soi-disant super bactéries moins d'un siècle plus tard.

Les bactéries ont leur rôle de nettoyage dans l'écosystème et s'adapteront pour continuer à jouer ce rôle. Prenons, par exemple, la bactérie hospitalière résistante aux antibiotiques.

Après des années de recherche, il a réalisé l'importance du «terrain». Pendant tout ce temps, l'accent avait été mis sur les bactéries et non sur la surface en décomposition qui les attirait selon la loi universelle de l'attraction.

C'est pourquoi il sera beaucoup plus rentable de se concentrer sur un corps sain où les "bactéries ou virus malveillants" n'ont rien à faire. Il s'agit d'une approche préventive de la santé et nécessite une conscience quotidienne. La nature nous donne les herbes nécessaires pour ça. Les cures à base de plantes sont l'entretien de notre corps comme nous faisons un entretien annuel avec la voiture. Si nous attendons que la voiture soit défectueuse, un service d'entretien ne fera pas grand-chose. Ensuite, il faut dépanner et traiter curativement.

Nous pouvons aider encore plus notre corps dans le processus de purification, par exemple par des purges. Il existe des purges pour les différents organes et la lymphe. Tous sont des cadeaux pour un corps empoisonné s'ils sont effectués avec de connaissance ou de l'accompagnement professionnel.

Mais bien sûr, seulement purifier ne suffit pas. Si vous ne faites pas attention à ce que vous mangez, on essaie de'évacuer l'eau avec le robinet ouvert. Sur le chemin du développement spirituel, nous devrons également en prendre conscience à un moment donné.

Le plan énergétique

En fait, c'est très analogue pour le côté énergétique et spirituel.

Plus nous obtenons de propreté, moins il y aura de points d'attache pour les énergies "négatives". Le message est de nettoyer et de nettoyer à nouveau. L'importance d'une conscience constante s'y applique également.

Soit nous combattons ces énergies, soit nous les voyons comme un miroir de notre propre condition, comme les mouches à fruits fonctionnent comme baromètre pour la condition du fruit.

Dans le premier cas, nous pouvons continuer à nous battre jusqu'on est complètement épuisé. Nous continuerons de tourner les cercles, même thérapeutiquement. Dans le deuxième cas, nous transcendons le bien et le mal et commençons par la conclusion crue: ​​"j'attire ces énergies dans ma vie, et que puis-je faire à ce sujet?"

L'accent n'est pas mis sur ces énergies en dehors de nous-mêmes, mais en nous-mêmes.

Changer d'autres personnes ou situations n'est généralement pas si évident, mais nous pouvons faire quelque chose en nous-mêmes. Heureusement!

Il faut beaucoup de courage pour changer cette point de vue. Plus facile à dire qu'à faire quand nous avons encore une autre attaque contre nous. Et pourtant, là il y a l'ouverture.

"Où est le point d'attraction en moi?", devient alors la question centrale.

Parfois, je me demande si quelqu'un comme Eckhardt Tolle, par exemple, ressentirait qu'il a des ennemis ou qu'il est attaqué par des énergies négatives. Quand je vois des vidéos de cet homme, c'est difficile à m'imaginer. Qui sait, peut-être qu'il y aura un jour où je pourrai lui demander moi-même. En tout cas, je ne vais pas attendre de continuer à nettoyer mes propres points d'attraction intérieurs.

Dans mon propre processus et celui des personnes que nous accompagnons, je vois un schéma récurrent:

Il y a d'abord la phase de prise de conscience de son propre côté d'ombre. C'est une zone de notre conscience que nous avons coupée d'une douleur. Cette zone sombre attirera des situations et des personnes pour nous refléter cette douleur pour ainsi en prendre conscience. Ensuite, il y a une période où cette douleur est encore activée par les gens qui nous entourent, mais grâce à une conscience plus large, nous réagisons de moins en moin émotionnellement. Ca c'est le processus de transformation et prend généralement plusieurs années, selon la taille de la blessure karmique. Jusqu'à ce que, à un moment donné, nous remarquerons que les déclencheurs extérieurs ne sont plus là. Nous avons réussi d'embrasser pleinement notre blessure nous-mêmes et aucune «mouche à fruits» autour de nous n'est nécessaire pour nous le signaler. Nous avons transformé la douleur et la lumière revient dans cette zone auparavant sombre. De plus, notre blessure deviendra notre sagesse.

Par exemple, les personnes qui portent une blessure karmique lors du rejet auront le sentiment d'être rejetées tout au long de leur vie. Peu importe à quel point ils essaient de faire partie d'une groupe ou relation, le couvercle arrive toujours sur le nez. Ça a commencé à la naissance, ça a continué à l'école, dans les relations, etc ...

Jusqu'à ce qu'ils prennent conscience que ce n'est pas l'autre qui les rejette, mais la cause réside dans leur propre blessure. S'ils en prennent conscience, ils peuvent arrêter de se défendre ou vouloir faire du bien pour être accepté. Les moments où ils se sentent rejetés, ils ne se concentreront pas sur les autres, mais prendront contact avec leur propre blessure. C'est une période où c'est encore très difficile et il y a encore la tendance forte de réagir avec les anciens mécanismes de défense. Mais plus ils évoluent, moins ces activateurs les toucheront.

Attention, ça doit être réel. Vous ne pouvez pas prétendre qu'ils ne vous touchent plus à cause d'affirmations positives. Après tout, cela est souvent basé sur un déni sous-jacent.

Plus ils avancent dans le processus de nettoyage, moins il y a de déclencheurs jusqu'à ce qu'ils découvrent que soudain, ils ne sont plus préoccupés qu'ils soient rejetés ou non.

Ils ont cessé de se rejeter eux-même, ils se sont embrassés et se sont accueillis.

Une énergie externe de rejet ne trouvera plus de nourriture en eux.

C'est là où se trouve la liberté et la sortie du programme karmique.

17 vues