Center for Karmic Transformations

    Alchemy of Sparks

  Tel: 0032 474 32 89 40             contact@alchemyofsparks.center

Rechercher

La diète comme support des processus karmiques




Je suis actuellement en diète depuis plus de 3 mois. Ne vous méprenez pas, je ne suis pas sur un régime, je ne voulais pas perdre du poids. C'est la continuation d'une diète spirituel que j'ai fait il y a deux ans avec les Indiens dans la forêt amazonienne. C'est un soutien de mon évolution intérieure.

Au début de cette année, j’ai eu l’impression que j'arrivais sur un plafond dans cette évolution. Comme si mon corps ne pouvait pas suivre ma conscience. Il y avait un appel intérieur à jeûner à la fin de février. Je l'ai fait pendant 8 jours, puis pour continuer en mangeant de l'alimentation vivante et jeûner pendant un jour chaque semaine pour me tenir au courant. Un processus incroyablement intéressant.

Les plus visibles sont les 15 kilos de poids perdu qui, heureusement, sont à nouveau à revenir petit à petit. Mon corps a besoin de se reconstruire sur une base différente. Cela prend évidemment du temps, mais je remarque clairement une évolution. J'espère que cela continue, sinon je devrai remplacer tous mes vêtements.

Le côté conscience de la diète est moins visible, mais beaucoup plus complexe. Incroyable ce que tout cela libère en moi.

Et c'est ce que l'on ressent: il y a des morceaux qui apparraisent, qui étaient stockés dans mon système. Morceaux que j'ai calmé avec de la nourriture. Pendant les conférences, je parle de morceaux coupés par des blessures karmiques. Il n'y a plus de lumière dans ces zones, ce qui crée des ombres en nous-mêmes. Zones sombres qui peuvent prendre des proportions démoniaques et autour desquelles nous construisons des murs épais d'auto-protection. Ces démons veulent seulement retourner à leurs origines, à nous-mêmes, pour que ces démons, nos ombres, frappent toujours aux portes de ces cachots. Personnellement, j'ai tranquilisé ces démons en mangeant du sucre. Pas beaucoup, mais c'était une dépendance. Et je n'ai commencé à le remarquer que lorsque j'ai arrêté d'utiliser du sucre. Eh oui... les thèmes karmiques se présentent très crus et sans sel dans votre assiette. Littéralement.

La vie m'a guidé dans cette direction pour faire l'expérience de l'énorme potentiel de la coopération entre la conscience et le corps physique.

Dans Alchemy of Sparks, nous utilisons déjà le corps comme entrée dans le travail de la conscience, à travers le travail émo-corporel, les séances de respiration et les huttes de sudation, mais de plus en plus on ajoute la nourriture et les désintoxication, vu les résultats incroyables avec nous-mêmes. Par exemple, hier, j'ai fait une purge spécifiquement pour soutenir mes reins, et cette nuit-là, j'avais des rêves d'angoisse que j'avais souvent dans mon enfance.

La désintoxication physique est donc accompagnée par la libération énergétique des charges karmsich.

Et cela fonctionne également dans le sens opposé, bien sûr: c'est ma conscience qui m'a inspiré de prendre plus soin de mon corps physique en faisant une diète.

13 vues