Rechercher

La honte

Je veux mettre le doigt sur quelque chose avec lequel j'espère d'apporter un adoucissement dans une souffrance cachée.

Je veux parler de honte.

Je connais le phénomène en moi et je le vois jouer silencieusement dans beaucoup de gens.

Si nous arrivons au même carrefour karmique très connu pour la énième fois, alors nous avons finalement honte d'en parler, même à un coach ou un thérapeute.

Encore une fois la même chanson, ou quoi?



Chacun a son propre tendon d'Achille évolutif. Des défis récurrents dans les relations, des maladies, des problèmes avec les enfants, les parents, des soucis professionnels, etc.

Ce modèle de répétition va à l'encontre de la tendance sociale selon laquelle vos problèmes seraient résolus avec quelques traitements ou thérapies. On le veut nous faire croire.

De belles vidéos et des photos de personnes méditant sur les rochers au bord de la mer avec une subtile lumière du soleil et une musique douce. Tout cela a l'air si romantique et surtout très facile.



Mais cela ne fonctionne généralement pas de cette façon. En tout cas pas avec moi.

C'est un chemin, ce n'est pas un but. Cet soit-dit objectif est l'illusion qui crée des attentes, et ces attentes entraînent sans aucun doute la frustration puis la déception. Avec toutes nos bonnes intentions, nous sommes de retour au même point après un certain temps.

Au moins, il semble ainsi.

Parce que on oublie d'où on vient...



Lorsque nous nous sentons à nouveau glisser dans nos anciennes habitudes et problèmes, nous ne voyons plus notre évolution. Nous nous sentons dans un malaise et nous ne voyons plus la moyenne croissante de notre graphique d'évolution.

Là, dans ce moment de crise, nous avons honte de demander de l'aide pour le même sujet.

Je veux dire clairement ici qu'il s'agit d'un parcours normal dans les transformations karmiques, comme je l'ai décrit en détail dans mon livre, l'Alchimie de l'âme.

L'évolution est un processus cyclique. Tout comme il y a des saisons.

Nous pouvons nous énerver quand l'hiver arrive.

Mais sans hiver, pas de printemps ni d'été.

Comme si la nature était à nouveau en train de mourir, revenir en mode de sommeil, venir au même état qu'il y a un an. Mais si vous regardez attentivement, vous verrez que chaque arbre en a une bague de croissance en plus sous sa peau.

C'est comme ça avec nous. Nous avons l'impression d'avoir arrêté de grandir, en particulier pour la personnalité qui est orientée vers le résultat. Nous voulons résoudre nos problèmes et de préférence le plus rapidement possible. Mais en attendant, notre âme a gagné des expériences de croissance. Ce sont des expériences qu'elle peut acquérir dans ce corps. Donc non, vous ne stagnez pas, vous évoluez comme une spirale! Vous passez le même point, mais avec plus de conscience, avec plus de kilomètres de vie au kilométrique.


Les processus de transformation ont besoin de temps. Je sais, c'est un anti-marketing complet, mais c'est une réalité. Karma est la collection de tous nos souvenirs. Nous agissons, pensons et ressentons à partir de ces souvenirs. Si nous ne le savons pas, ces souvenirs se répètent encore et encore à l'avenir, jusqu'au jour, nous en prenons conscience. Ce sont des schémas profondément ancrés.

Si je regarde mon propre sac à dos karmique, il y a une méfiance dans la vie pour cette incarnation. On ne reprogramme pas cela en 3 séances!

C'est un costume sur mesure qui semble d'être 'nous', basé sur des blessures que nous portons au niveau de l'âme.

"Faites confiance à la vie."

Oui ... mais comment on fait ça? Il est facile à parler pour les spectateurs au bord de la route...

Et donc nous avons tous nos propres croyances qui manifestent notre réalité.

  • Je ne suis pas digne de réussir.

  • Ce monde n'est pas sûr pour moi.

  • Je ne suis pas assez bon.

  • Je dois me battre dur dans cette vie.

  • Je me sens coupable d'être heureux.

  • ...

Cette liste est longue et tout le monde a ses propres variantes, tellement enracinés dans nos gènes, dans notre mémoire cellulaire. C'est du matériel karmique qui s'est matérialisé dans un corps pendant la grossesse et qui se copie avec chaque division cellulaire. Notre naissance est le sceau de ce travail, prêt pour l'expédition dans nos vies terrestres.

Non, vous ne pouvez pas simplement changer la direction de ce train. Mais nous pouvons transformer ces programmes.

Une première étape consiste à en prendre conscience. Une astrologie karmique peut aider. C'est le domaine de ma femme Nadina.

Ça donne une compréhension de notre départ dans cette vie, la base avec laquelle nous commençons et dans laquelle nous pouvons grandir.

Ces programmes nous semblent souvent tellement vrais que nous n'en sommes pas conscients. "C'est comme ça que je suis." C'est notre conviction. Mais ça ne veut pas dire que nous devons rester ainsi.

C'est un chemin d'essai et d'erreur. Essayer et apprendre, une évolution constante.

Ceux d'entre vous qui me connaissent un peu mieux savent que moi aussi, je construit mon chemin depuis des années, tous les jours.

La terre devrait-elle avoir honte parce qu'elle est à nouveau en hiver?

Un enfant devrait-il avoir honte parce qu'il est tombé lorsqu'il apprend à marcher?

Il est à nouveau par terre, oui, c'est vrai, mais il a pu en mettre un peu plus de pas! Et cela compte.

En plus, les chutes sont même nécessaire. Ils font une partie inséparable du processus d'apprentissage. Il ne peut pas apprendre à marcher sans ces moments.

Que vous diriez-vous à cet enfant qui se blâme ou se sent coupable parce qu'il est tombé pour la énième fois? Est-ce que vous le condammeriez la même façon dont vous condamnez si souvent vous-même?

Alors, devrions-nous avoir honte parce que nous nous retrouvons dans notre hiver intérieur, à notre même carrefour karmique où nous ne savons pas dans quelle direction aller?

J'espère que je pourrai détendre cette honte avec cet article. Et je suis ici pour vous rappeler d'où vous venez et quels pas vous avez déjà prises entretemps. Je confirme que c'est du boulot quotidien pour reprogrammer les anciens programmes. Ils sont tellement bien faits. Et oui, moi aussi, je glisse souvent.

Mais chaque fois j'ai le choix de me lever à nouveau avec, espérons-le, plus d'expérience de vie qui peut être utile à l'avenir.

Chacun de nous a ce libre choix.

Ne gaspillons pas trop d'énergie dans la honte ou la culpabilité. Nous ferons mieux d'utiliser cette énergie et ce temps pour continuer et apprendre.

Que cette conscience puisse planter en vous une graine de patience et de douceur pour vous-mêmes et vos proches.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout