Rechercher

La survie de l'ego



Dans le processus de transformations karmiques, de nombreuses personnes luttent avec leurs programmes de survie. Ils peuvent prendre de nombreuses formes. Une forme très courante est une grande activité mentale. Un bombardement incessant de pensées. Cela nous aide à «fuir dans notre tête». C'est littéralement une fuite. Le ressenti devient trop douloureux et nous nous coupons comme stratégie de survie.

L'ego

C'est aussi dans ce sens que j'utilise le terme ego: l'ensemble des stratégies de survie lors d'une incarnation. Survivre de quoi? De la souffrance.

Souffrance qui découle du sentiment de séparation. C'est en fait l'illusion d'une séparation. Parce qu'il est impossible de ne pas être connecté à la source de la vie, mais on peut mettre en place beaucoup de constructions pour se convaincre que l'on est séparé.

Par exemple, une partie d'un ego peut être constituée d'un comportement extrêmement assertif, à la limite de l'arrogant. Si on regarde de plus près les motifs sous-jacents, il y a souvent une insécurité et à une couche plus profonde la peur et la manque de confiance en soi. Les causes de ces peurs se trouvent dans les blessures que nous avons cachées dans notre subconscient. Ils sont trop douloureux à ressentir. Pour pouvoir fonctionner dans cette vie, nous avons donc besoin d'une stratégie. Comme dans cet exemple, c'est choisir l'attaque de l'assertivité excessive comme meilleure défense.

Ce sont tous des mécanismes d'autoprotection pour que ces vieilles douleurs ne soient pas activées.

Transformation karmique

Que ce soit précisément le but d'une transformation karmique que ces douleurs soient purifiées ... Alors vous savez qu'un conflit intérieur est en train d'émerger. L'incarnation vise à grandir en tant qu'entité spirituelle. Et la vie est à notre service pour nous y aider, comme un grand terrain de jeu. Nous allons donc constamment créer des situations dans ce cadre de la matière pour nous rendre compte de nos blessures profondes. Des blessures qui sont au niveau de l'âme et qui ont besoin de matière pour pouvoir se transformer.

Et comment guérir une blessure qui purge depuis des années?

En effet, le pus doit sortir ... Et cela fait généralement mal.

Si nous avons une blessure physique sur laquelle quelqu'un pousse, quel est notre réflexe?

Se retirer.

Il en est de même sur le plan énergétique: on se retire des situations qui menacent de mettre le doigt sur la plaie douloureuse. Dès que quelque chose se rapproche trop de nos blessures karmiques, notre système d'autodéfense entre en action, notre ego.

Donc, si vous voulez travailler consciemment sur les transformations karmiques, il est tout à fait logique que vous tombiez souvent sur cet ego, ces mécanismes de survie.

Intérieur-extérieur

Nous pouvons en apprendre beaucoup sur notre monde intérieur en étudiant le monde extérieur. Et puis nous pouvons clairement voir qu'il y a une lutte croissante dans le monde. Parfois alterné avec des périodes un peu plus calmes, mais il y a une constante augmentation de pression. Il y a un combat qui est amené à un point critique.

Il y a évidemment de nombreux aspects à cette tension mondiale, mais vous pouvez voir que de nombreuses structures se battent pour leur survie, pour leur position de contrôle.

Il y a une vague croissante de conscience dans le monde, créant une réaction de contrôle encore plus. Tout le monde peut observer suffisamment d'exemples.

Peur et méfiance partout.

Ca c'est le monde extérieur à nous.

Eh bien, la même scène se passe en nous: notre conscience grandit et cela libère un enfer de peur et le sentiment de perdre le contrôle.

Andrea travaille pour une société pharmaceutique depuis des années. Elle y a investi beaucoup d'énergie, construit une belle carrière avec un bon salaire. Cependant, depuis plusieurs années, elle ressent une tension entre ses propres valeurs et la politique de l'entreprise. Son corps a également commencé à donner des signaux clairs indiquant que la pression devient trop. À la fois la charge de travail et la pression de la lutte intérieure qu'elle menait constamment.

Le combat est devenu plus dur. Elle ne peut plus tenir. Quelque chose doit changer.

Parce que pour sa conscience, c'est clair: son boulot n'est plus en coherence avec son âme et le prix commence à augmenter vite.

Mais envisager de démissionner à 55 ans déchaîne les peurs existentielles. Lâcher prise des soi-disant sécuritées et des positions acquises est terrible pour ses mécanismes de survie.

La survie de l'ego

Un processus analogue se déroule chez quiconque veut faire face à ses blessures karmiques. Il y a toujours des frictions entre notre nouvelle conscience et nos anciens programmes d'autoprotection qui veulent nous retirer. Ils préfèrent l'ancienne prison connue plutôt que la nouvelle liberté inconnue et incontrôlable.

Et si vous regardez autour de vous la férocité de la bataille entre la nouvelle conscience et les anciens programmes établis, alors vous savez dans quoi vous vous engagez dans une transformation karmique.

L'ego ne lâche pas simplement. Car c'est précisément la raison d'être de cette construction que nous appelons l'ego: la survie.

C'était fait pour survivre!

Il mettra donc tout en œuvre pour survivre jusqu'à son dernier souffle.

Et nous, avec bon courage, on rentre d'un atelier de développement personnel avec l'intention de jeter un programme de survie à la mer simplement comme ça.

Eh oui...

Nous nous sentons bien pendant un certain temps, nous pensons avoir gagné, jusqu'à ce qu'un moment sans surveillance, l'ancien programme semble reprendre le contrôle total de nous dans une mainmise karmique. Retour au départ, semble-t-il. Le terreau idéal pour la déception, la frustration, l'impuissance et la dépression.

Et alors??

Ne vous battez pas!

C'est un écueil thérapeutique.

Par exemple, la méditation devient un grand combat contre les pensées, ou nous vivons dans une bataille constante avec notre ego. C'est une bataille que vous ne pouvez pas gagner parce que vous vous battez vous-même. Vous combattez ces morceaux de vous-même qui vous ont aidé à survivre pendant des siècles. Et puis nous pensons simplement mettre ces morceaux de côté ou s'en débarrasser dans quelques semaines ou quelques mois.

Bonne chance...

Il ne fonctionnera pas non plus de lutter contre les structures de contrôle et de peur en dehors de nous. Le combat ne fera que devenir plus pire.

Alors quoi?

Changement d'attention.

A ce que vous faites attention grandira.

Reconnaissez vos stratégies de survie, remerciez-les pour le travail qu'elles ont accompli pour vous amener vivant vers ce moment présent. Mais ne le combattez pas, ne lui accordez pas plus d'attention que nécessaire. Ils peuvent ne jamais «disparaître» comme nous l'espérons souvent secrètement.

En fait, ils peuvent même servir votre âme à un moment de votre vie.

Par exemple, vous avez peut-être développé la grande qualité par peur ou par contrôle pour être capable de bien planifier mentalement et de travailler efficacement. Rien de mal avec ces qualités. Il s'agit de l'intention derrière cela, de la motivation de l'utiliser. Plus vous entrez en contact avec votre âme, plus vous pourrez utiliser cette qualité, mais plus comme système de survie.

Mais comme outil pour développer le chemin de votre âme dans la matière.

Et là aussi nous pourrons goûter à la perfection.

La perfection de chaque pas que nous avons dû faire dans cette vie pour en arriver là.

Au-delà de la dualité du jugement entre le bien et le mal. Donc pas de raison de se battre.

Une alchimie parfaite vers l'unité.


4 vues

             Alchemy of Sparks

 International center for karmic transformations

  Tel: 0032 474 32 89 40             contact@alchemyofsparks.center