Rechercher

Reconnaissez vos thèmes karmiques


Le premier point important de reconnaitre des thèmes de l'âme est le parcours cyclique. Ce sont des problèmes qui reviennent dans votre vie avec une régularité, généralement même sur une période de plusieurs années. Vous pensiez que votre problème était résolu et tout à coup, il est revenu là-bas. Cela vous donne le sentiment qu'après quelques détours, vous êtes à nouveau au même carrefour.


Par exemple, Joris a une blessure karmique liée à la séparation. Pour éviter de ressentir la douleur d'être à nouveau abandonné, il s'assure inconsciemment de ne pas s'engager. Concrètement, cela signifie que ses relations ne fonctionnent pas. Sa peur karmique sabote une nouvelle relation avant même qu'elle ait commencé. Il ressent les symptômes comme des échecs relationnels. Après quelques mois, il est de nouveau au même carrefour de solitude.


Quoi que Joris essaie, il ne réussi pas à sortir de ses habitudes. C'est une autre caractéristique des thèmes karmiques. Vous vous sentez complètement prisonné. Cela libère des sentiments de désespoir et d'impuissance. C'est tellement plus grand que vous-même. Vous ne pouvez pas le battre.

Il semble qu'il n'y a aucun moyen de sortir. Joris a déjà fait de nombreuses thérapies relationnelles. Sans résultat. Le problème n'est pas dans la relation, mais en soi. Se concentrer sur la relation revient alors à lutter contre les symptômes. Cela n'a aucun sens. L'intention est de trouver la cause du problème, et ça se situe dans un nœud karmique au niveau de l'âme.


Cela nous amène à une troisième caractéristique des blessures karmiques: la psychothérapie ne marche pas. Il y a deux raisons à cela. La blessure ne se situe pas dans la région de la psyché mais au niveau de l'âme. La psyché n'est donc pas le domaine où nous devons être. Les thèmes karmiques sont les devoirs de la personnalité dans laquelle nous nous incarnons. Au cours de cette vie, l’intention est d’acquérir des expériences pour nos âmes autour de ces thèmes spécifiques. Nous sommes donc nés avec, et ils sont généralement activés dès le plus jeune âge. Quelqu'un qui a une blessure karmique de manque de droit d'existance éprouvera probablement un rejet dès la conception. Cela peut être, par exemple, en n'étant pas les bienvenus chez l'un des parents. Ces expériences douloureuses se nichent dans la psyché, mais la cause se situe donc dans une couche plus profonde.

Une autre raison est la présence des carapaces mentales autour des blessures karmiques. Parce qu'ils sont si douloureux, nos esprits ont construit un mur de défense autour d'eux. Grâce à ce mur, nous avons pu survivre. Donc, il n'y a rien de mal à cela. Cependant, les problèmes ne font que s'aggraver si vous ne connaissez pas le mécanisme et commencez le combat avec ce mur. Tant que nous resterons dans la couche mentale pendant la thérapie, nous nous heurterons toujours à ce mur. Cela engendrera une frustration croissante, jusqu'à ce que, à un moment donné, nous condamnons tous les thérapies car ils nous semblent ne plus fonctionner.

Vous pouvez souvent reconnaître les thèmes karmiques à leur haut niveau d'irrationalité. Vous ne pouvez pas expliquer mentalement d'où viennent vos problèmes. Comme dans l'exemple de Joris: il veut vraiment une relation, il a l'empathie nécessaire et une belle apparence. Logiquement, il a tous les outils pour construire une relation. S'il se compare à certains amis qui parviennent à entretenir une relation avec beaucoup moins d'outils, il est encore plus frustré. Pourquoi réussissent-ils et pas moi malgré tous les efforts que je fais? J'ai beaucoup plus à offrir à une femme qu'eux?

Ses efforts et ses intentions viennent d'une zone consciente. Il est conscient qu'il veut une relation et qu'il a aussi les qualités pour cela. Cependant, le saboteur interne est vient de sa subconscience. Il ne peut pas y arriver à cause du mûr d'autodéfense. Il ne voit que les symptômes du thême karmique. Il est donc logique qu'il se concentre sur ces symptômes. Cependant, la transformation nécessitera une approche différente.


Nicole souffre d'attaques de panique. Ils se présentent de plus en plus souvent à certains moments et au cours des derniers mois. Elle ne sait pas du tout d'où vietn cette panique. Elle a tout pour être heureuse dans sa vie. Une bonne santé, une famille merveilleuse et un bon travail. Et pourtant, ces attaques de panique commencent à éclipser ce bonheur. Elle ne sait même pas pourquoi elle panique. Cela ressemble à une peur existentielle qui détruira sa vie.


Comme Nicole décrit ses attaques: elles montent tout d'un coup. C'est exactement ce qui se passe: ils mntent des couches de la subconscience pour trouver une sortie vers l'extérieur. Complètement irrationnel. Ils ne viennent pas des expériences de cette vie mais des couches profondes de l'âme.

Si je le décris de cette façon, cela peut sembler logique. Cependant, c'est une histoire différente quand il s'agit de nous-mêmes. Ce sont juste nos angles morts qui nous empêchent de devenir plus conscients.

Si vous reconnaissez ces caractéristiques pour un problème qui vous préoccupe vous-même, sachez qu'il existe un moyen de sortir. À travers la conscience.




15 vues

             Alchemy of Sparks

 International center for karmic transformations

  Tel: 0032 474 32 89 40             contact@alchemyofsparks.center